Problème des "petites pools"

Bonjour,
Merci tout d’abord de proposer à la communauté un espace francophone…
Nouveau SPO chez Cardano avec peu de stake, peu de pledge et peu de délégations (je suis mon seul déléguant ! ), j’ai l’impression que je n’intéresse personne chez Cardano avec mon BP et mes 3 relays, dont 1 aux USA. Je ne parle même pas de mes chances de forger un bloc. Avec ma pool, j’ai bien essayé de monter un projet en Ethiopie, mais je suis le seul à consulter mon site !
Dois-je retirer ma pool et me contenter de déléguer chez Binance par exemple, dont la pool, elle, est très prolifique ? J’ai vraiment le sentiment de m’être égarer dans la “cour des grands” où je n’ai rien à faire…

Je ne comprends pas tout Alain :wink:
Vous avez ce pool maison ou chez un fournisseur ?

Merci de votre réponse. Ma pool est formée de 4 VPS. Pour moi le problème est simple : ayant engagé environ 3k adas dans cette pool, j’ai compris que ce n’est pas suffisant (chacun fait en fonction de ses possibilités). Aussi j’envisage de retirer cette pool. Je continuerai probablement à soutenir le projet Cardano en déléguant mes adas…

Mets toi sur une autre pool plus grande que la tienne mais pas sur binance. Il faut favoriser la décentralisation.

5 Likes

Bonsoir Alain,
c’est vrai que ce n’est pas facile de capter des délégateurs. En tant que SPO nous passons beaucoup de temps à faire la promotion de notre pool, à discuter avec les gens sur les différents réseaux sociaux. C’est beaucoup d’énergie déployée et je comprends votre déception. A moins d’avoir un certain montant sur le pool il est difficile d’attirer des délégateurs. Le montant de pledge confortable que nous avons estimé est de 150k ADA… J’espère que vous continuerez à déléguer vos adas sur d’autres pools (francais ?). Si besoin n’hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis d’échanger avec vous.

Merci @Boris_1 et @ADevnoops,
Ce qui est dommage avec Cardano c’est qu’il n’est pas possible d’administrer des noeuds non validateurs contre une renumeration forfaitaire (même symbolique) couvrant quelque peu les frais de maintenance. J’ai pourtant fait cela chez Horizen pendant 4 ans chez qui ce type de noeuds existe (securenodes, stake 42 zens). Les noeuds validateurs (supernodes) exigent 500 zens de stake et eux seuls perçoivent les récompenses de bloc.
Si ce système existait, le réseau Cardano gagnerait en puissance de traitement, ce qui assurerait sa scalabilite lorsque les smartcontracts se developperont massivement, comme on peut l’espérer… Et que Cardano concurrencera l’ethereum pour de bon…

2 Likes

Il était extrêmement clair pour moi dès la parution des spécifications techniques de Shelley (document qui décrit la mécanique de la délégation dans les moindre détails) que cela tournerait vite à une compétition acharnée.

Le concept de “petit pools” est une construction mentale. En réalité, seuls compteront les pools compris dans le nombre optimal décidé par le protocole. Tous les autres opérateurs n’auront plus alors qu’à déléguer si ils veulent un retour de staking…

La phase la plus dure est donc de ramer à contre courant au début, de manière à pouvoir rentrer dans ce nombre optimal de pools. Cela était très difficile au lancement, et je pense que ça va l’être encore plus si jamais ADA s’apprécie.

Le protocole a son propre design et il est clair que le bien être des SPOs n’est pas dans la liste des choses auxquelles il prête attention.

Et je ne dis pas cela parce que manque d’empathie… En ce qui nous concerne, je ne sais pas par quel miracle notre pool à réussi à attirer des whales (probablement japonaises vu les montants délégués). Mais ça pourrait tourner court sur un coup de tête de leur part.

1 Like

C’est bien ce que j’avais compris… Je vais donc retirer mon “petit pool” dans les plus courts délais, puisque je n’ai aucune chance, quoique je fasse, d’attirer la moindre délégation. Merci quand même de votre message qui a le mérite de la franchise. Cordialement.

Mon idée n’est pas de décourager. Juste d’être franc parce la rhétorique des « petits pools » amènera à des désillusions à terme selon moi. Mais le plus embêtant, c est que beaucoup de pools communautaires aujourdhui « petits » pourraient devenir bien plus gros si une proportion non négligeable des propriétaires d’ada ne les laissaient pas sur des exchanges. Bref …

Effectivement, Cardano gagnerait à clarifier son discours sur les “gros”, les “moyens” et les “petits” pools. Merci encore de l’avoir fait. Il est vrai que la consigne initiale demandée de 500 adas pour un BP peut induire le néophyte en erreur. En réalité, il existe un seuil beaucoup plus élevé au dessous duquel vous n’avez aucune chance de valoriser votre pool… Ce qui concentre inévitablement les gains sur les gros pools. A mon avis, en procédant ainsi, Cardano se prive des apports de nombreux petits investisseurs à long terme (non speculateurs), qui ne laisseraient pas dormir leurs adas sur les exchanges si on leur donnait l’occasion de participer au réseau en fonction de leur moyens : je prend mon cas : pour moi ce n’est pas passionnant de déléguer mes adas ! J’aurais préférer de loin administrer un pool Cardano (peut être avec un noeud non validateur) contre une petite rémunération forfaitaire couvrant juste une partie des frais de maintenance (pas une récompense de bloc). Car je me débrouille en informatique et que ça m’intéresse. Mais je n’ai pas les moyens financiers pour entrer dans le système actuel. Tant pis pour moi, tant pis pour Cardano, car je suis sûr que je ne suis pas seul dans mon cas !

1 Like

Je comprends ta position. Pour ce qui est de la participation forfaitaire, j’imagine qu’il serait trop facile de subvertir le mécanisme par une attaque sybille, et faire tourner plein de pseudo-pools qui ne valident jamais aucun blocs mais qui seraient payés quand même.

Si les noeuds dont je te parle ne sont pas validateurs, il n’y a aucun risque d’attaque Sybille. Ce système existe par exemple chez Horizen que je connais bien (securenodes) et je n’ai jamais entendu parler de ça…
Effectivement, la rémunération en question devrait être conditionnée aux performances du pool en question : disponibilité, nombre et localisation des relais, puissance de calcul mise à la disposition du réseau. Naturellement, en dessous d’une certaine norme à déterminer la rémunération serait supprimée.

C’est peut-être une possibilité à explorer.
ps: je parlais d’attaque sybille au sens strict, ou une entité se fait passer pour plusieurs secure node différents et ainsi aggréger les forfaits associés.

1 Like

Il faut garder en tête que le nombre optimal de pools est dicté par le paramètre k qui est de 500 en ce moment. Présentement, il y a plus de 2500 pools. donc c’est normal que c’est extrêmement difficile pour les petits pools de se démarquer. Il faut être prêt à mettre plusieurs heures par semaine à promouvoir, être actif sur les réseaux sociaux, etc. Les délégants ne viendront pas par magie en ne faisant rien.

Je lisais quelque part que Cardano arrivait en tête des cryptos pour le montant du stake. Ce qui veut dire que les possesseurs conservent en général leurs avoirs en Ada. C’est un gros avantage par rapport à d’autres cryptos… Cela signifie qu’ils croient au projet. C’est aussi le fruit du travail que les pools ont effectué en récrutant les déléguants…
Maintenant, avec le prochain développement des smartcontracts qu’on espère massif, Cardano va devoir les traiter et donc avoir besoin d’une puissance de calcul supplémentaire. La question est de savoir si les 2500 pools actuels pourront la délivrer ?

Loin de moi l’idée de minimiser le travail de démarchage que vous décrivez. De fait, ce travail a évidemment contribué aux excellentes performances de Cardano en matière de staking (Cardano (ADA) dépasse maintenant Polkadot (DOT) en termes de valeur stakée).
Monter un pool susceptible de minter un bloc est, pour moi, impossible financièrement, principalement à cause de l’importante valorisation de l’ada. Déléguer mes adas comme on me l’a conseillé ne m’intéresse qu’à moitié, car je ne suis ni investisseur, ni spéculateur.
En revanche, très intéressé par l’informatique, par la technologie des chaines de blocs, je souhaiterais participer dans la mesure de mes moyens à l’aventure Cardano dans sa confrontation avec l’Ethereum qui sera rude (Selon Weiss Ratings, les rivaux d’Ethereum (ETH) ont peu de chance de le détrôner) :

  1. Cardano devra attirer de nouveaux développeurs pour ses futurs smartcontracts, ses Dapps et DeFi… A ce propos, ayant testé le Marlowe Playground avec l’interface Blockly, je pense que Cardano dispose là d’excellents outils pédagogiques !
  2. Mais il faudra également convaincre les développeurs actuels d’Ethereum et de Polkadot de migrer chez Cardano, en leur proposant par exemple des outils de conversion simples et efficaces et en leur montrant les avantages qu’ils auraient à le faire…

J’en profite pour préciser mon idée. S’il existait un autre réseau de nœuds non validateurs de blocs, donc non soumis à l’algorithme Ouroboros Hydra, une attaque Sybille serait impossible : si un opérateur mal intentionné multipliait ce genre de nœud, il ne ferait que renforcer la puissance de calcul du réseau !
Ces “securenodes”, appelons les comme ça pour le moment, serviraient essentiellement à préparer le travail des “Blocks Producers” : vérification des transactions proposées au bloc en cours, traitement de la logique des smartcontracts, des futures dApps, etc. Je dis ça, mais sous toutes réserves, car je ne connais pas suffisamment l’organisation du réseau…
En revanche, bien entendu, les propriétaires de ces nœuds devraient s’acquitter à l’installation d’un collatéral d’un certain montant (par exemple 250 adas par rapport aux 500 adas des BP).
Bon, je vais m’arrêter là, vous connaissez maintenant ma proposition. je ne voudrais pas “overflooder” le topic…

Aujourd hui les gens preferent deleguer soit aux grosses pool qui sont un poil plus rentables, soit en confiant directement leurs adas aux exchanges qui proposent des taux legerement superieur au protocol. Ces echanges deleguent derriere a leur propre mega pool farm (binance possede 17% des tokens meme si la plupart sont a leur clients)

L arrivee de la Defi a le potentiel de changer tout ca. Les smart contract de Defi vont recuperer un montant considerable de liquiditees, venant de la cefi. Un smart contrat ne peux pas faire tourner une pool, il devra implementer des strategies de delegation de ses wallets et ses createurs auront le choix de favoriser la decentralisation ou pas.
Les Defi app pourront decider de favoriser les petites pool, de deleguer aleatoirement, ou de deleguer sur leur unique pool farm. Tout est possible.
Au final ce sont les holders qui decideront quelle app sera un success mais j ai espoir que l essort de la Defi favorise les petites pools.

Merci @togowaf pour votre post. Je pense avoir compris que, comme le dit @Psychomb, le concept de “petits pools” est une construction de l’esprit : tout le monde s’accorde sur le fait qu’il existe un “plafond de verre” au dessous duquel un SP n’est ni viable, ni rentable. D’où ma proposition de créer une troisième sorte de nœuds Cardano (que j’ai appelés “securenodes”). Ces nœuds seraient non-validateurs de blocs et ne seraient donc pas éligibles aux récompenses correspondantes. Ils opéreraient sur la couche 2 (gestion de la logique des smartcontracts et des dApps, qui devraient normalement générer un important trafic supplémentaire). Ces nœuds permettraient à de petits holders (ils sont nombreux !) d’investir dans le système, car ils devraient staker un collatéral en adas pour pouvoir les administrer. Une rémunération forfaitaire symbolique leur serait attribuée en fonction de critères qui restent à déterminer.
En définitive tout dépendrait de la motivation de ces petits holders :

  1. pour une rentabilité immédiate et “sans soucis” : ils choisiraient de déléguer leur adas aux SP
  2. pour une implication plus longue et plus durable dans le système : monter un “securenode” Cardano.

Notre pool tourne toujours dans l’espoir de voir un jour un changement dans le système. Il est un rien hypocrite d’annoncer décentralisation ici et là alors que le système est fait pour centraliser sur les 500 pools et que tout l’effort pour décentraliser repose sur les épaules des “petits pools”.