đŸ‡«đŸ‡· Blog Maladex : La liquiditĂ© rend le trading possible, une liquiditĂ© efficace rend le trading facile

La majoritĂ© des cryptomonnaies commencent Ă  ĂȘtre nĂ©gociĂ©s sur des Ă©changes dĂ©centralisĂ©s (DEX). Mais, une fois qu’un projet est cotĂ© sur un Ă©change centralisĂ© (CEX), la plupart des activitĂ©s de nĂ©gociation passent de DEX Ă  CEX. Pourquoi?

La réponse est la liquidité.

La croissance et l’innovation dans la finance dĂ©centralisĂ©e (DeFi) ne peuvent se poursuivre et s’accĂ©lĂ©rer que s’il y a la liquiditĂ© pour la soutenir.

Les principes de liquidité

Traditionnellement, la liquiditĂ© a Ă©tĂ© considĂ©rĂ©e comme la capacitĂ© d’échanger un actif sans affecter son prix. Cependant, pour comprendre pourquoi la liquiditĂ© se dĂ©place d’un marchĂ© Ă  un autre, il est utile d’élargir cette dĂ©finition pour penser Ă  la liquiditĂ© comme : la rapiditĂ© et la facilitĂ© avec lesquelles un actif donnĂ© peut ĂȘtre Ă©changĂ© contre un autre. Dans la plupart des cas, le rĂ©sultat souhaitĂ© par les acteurs du marchĂ© serait l’échange facile de X contre Y Ă  un prix spĂ©cifique, Ă  un moment prĂ©cis (idĂ©alement instantanĂ©ment) – et ils prendront leurs actifs lĂ  oĂč ils pourront obtenir le rĂ©sultat souhaitĂ©.

Examinons la valeur marchande (le prix actuel auquel un actif peut ĂȘtre achetĂ© ou vendu) pour comprendre pourquoi le rĂ©sultat souhaitĂ© par un acteur du marchĂ© n’est pas toujours possible. La valeur de marchĂ© est dĂ©terminĂ©e par l’intersection de la pression d’achat et de vente crĂ©Ă©e par les acteurs du marchĂ© qui nĂ©gocient et passent des ordres d’achat et de vente (voir graphique 1). Tous les ordres d’achat et de vente ouverts et non exĂ©cutĂ©s sur un marchĂ© peuvent ĂȘtre considĂ©rĂ©s comme des demandes des participants au marchĂ© pour le rĂ©sultat souhaitĂ©.


ModÚle de marché liquide sain ; en rouge la liquidité disponible.

Dans un sens, il y a toujours de la liquiditĂ© si un acteur du marchĂ© est prĂȘt Ă  faire des compromis sur le rĂ©sultat souhaitĂ©. Les acheteurs et les vendeurs « trouveront » plus de liquiditĂ©s Ă  mesure qu’ils s’éloigneront de la valeur de marchĂ© d’un actif (voir graphique 1). Cependant, les acteurs du marchĂ© chercheront toujours oĂč ils peuvent exĂ©cuter facilement et rapidement l’intĂ©gralitĂ© de leur transaction Ă  un prix le plus proche de la valeur de marchĂ© sans que cette valeur de marchĂ© ne bouge – pour ce faire, il faut une liquiditĂ© « profonde ».

Tout marchĂ© pour un actif qui peut absorber de maniĂšre fiable un volume Ă©levĂ© d’échanges quasi instantanĂ©s avec un impact minime ou nul sur les prix a une liquiditĂ© profonde (l’actif est trĂšs liquide). Si un actif est illiquide, la liquiditĂ© est insuffisante pour soutenir le volume des transactions Ă  un prix stable, et les transactions retarderont, n’exĂ©cuteront qu’une partie d’un ordre, ne seront pas exĂ©cutĂ©es ou modifieront considĂ©rablement la valeur de marchĂ©.

La façon dont les cryptoactifs deviennent disponibles pour l’échange diffĂšre lĂ©gĂšrement des marchĂ©s financiers traditionnels (TradFi), mais ces principes de liquiditĂ© restent les mĂȘmes. Si les acteurs du marchĂ© ne peuvent pas obtenir rapidement et facilement le rĂ©sultat souhaitĂ©, ils dĂ©placeront leurs actifs lĂ  oĂč ils le pourront.

Pourquoi la liquidité est importante

Bitcoin (BTC) n’avait autrefois aucune valeur fiduciaire et Ă©tait soutenu par une trĂšs petite communautĂ©. Le seul moyen de recevoir du BTC Ă©tait de miner (exploiter un nƓud de rĂ©seau) ou de nĂ©gocier avec d’autres sur des forums en ligne obscurs pour Ă©changer des transactions uniques. Une fois que les premiers CEX ont Ă©tĂ© mis en ligne en 2010, ils ont crĂ©Ă© des liquiditĂ©s pour BTC, permettant Ă  diffĂ©rents fournisseurs de liquiditĂ©s (dĂ©tenteurs d’actifs) de se rencontrer en un seul point. Les CEX ont crĂ©Ă© une exposition d’offre et de vente Ă  une plus grande variĂ©tĂ© d’acteurs du marchĂ© dans les monnaies fiduciaires et autres jetons cryptographiques. Les gens n’avaient plus besoin de possĂ©der et d’exploiter du matĂ©riel minier pour acquĂ©rir du BTC, et ceux qui le faisaient pouvaient vendre leur BTC pour soutenir leurs opĂ©rations miniĂšres.

Aujourd’hui, BTC est disponible sur de nombreux marchĂ©s diffĂ©rents. La valeur marchande est passĂ©e de 0,09 USD Ă  un niveau record de 68 789,63 USD (au moment de la rĂ©daction), et il existe une communautĂ© saine de millions de dĂ©tenteurs de BTC dans le monde.

L’exemple de BTC met en Ă©vidence une leçon importante sur la liquiditĂ©, la valeur et le soutien d’un actif ne peuvent croĂźtre que dans la mesure oĂč il y a de la liquiditĂ© pour le faire. Il en va de mĂȘme pour l’écosystĂšme DeFi dans son ensemble. MĂȘme un marchĂ© avec deux participants a besoin de liquiditĂ©s pour fonctionner. Les deux parties doivent apporter des liquiditĂ©s pour l’actif que l’autre partie souhaite Ă©changer. Par exemple, si un participant au marchĂ© souhaite Ă©changer 100ADA contre 100USD avec un autre participant consentant, l’un doit fournir 100ADA et l’autre 100USD pour remplir la liquiditĂ© de la transaction.

Chaque acteur du marchĂ© a son propre “rĂ©sultat souhaitĂ©â€, de sorte qu’un Ă©change n’est pas toujours aussi simple. Avec moins de participants au marchĂ©, l’écart acheteur-vendeur (la diffĂ©rence entre le prix maximum actuel de l’acheteur et du vendeur) est susceptible d’augmenter car il y a moins de chances que deux rĂ©sultats souhaitĂ©s correspondent (voir graphique 1). Dans l’exemple du marchĂ© Ă  deux participants, supposons qu’une partie souhaite Ă©changer 100 ADA contre 110 USD, mais que l’autre souhaite Ă©changer 100 USD contre 100 ADA. Il y a un Ă©cart dans les rĂ©sultats souhaitĂ©s de 10USD ; une ou les deux parties devront faire des compromis sur le rĂ©sultat souhaitĂ© (modifier leur prix demandĂ©) pour que suffisamment de liquiditĂ©s soient disponibles pour la transaction.

Avec de nombreux acteurs du marchĂ©, l’écart acheteur-vendeur devrait se rĂ©duire (se resserrer) Ă  mesure que davantage de liquiditĂ©s sont apportĂ©es au marchĂ© et que la probabilitĂ© d’obtenir deux « rĂ©sultats souhaitĂ©s » augmente. La liquiditĂ© supplĂ©mentaire et l’écart acheteur-vendeur plus serrĂ© qui en rĂ©sulte signifient que les acteurs du marchĂ© n’ont pas Ă  s’éloigner de la valeur de marchĂ© pour acheter et vendre, ce qui permet une meilleure dĂ©couverte des prix et stabilise la valeur de marchĂ© d’un actif.
Une liquidité plus profonde augmente également la facilité et la rapidité des transactions, car chaque offre trouve la liquidité nécessaire plus facilement. Lorsque le prix est stable et que les échanges sont à la fois rapides et faciles, les risques liés au marché sont réduits. Ces facteurs rendent un marché plus attrayant, créent une plus grande participation au marché, augmentent encore la liquidité et attirent par la suite davantage de participants au marché dans une boucle de rétroaction positive.

Le problĂšme DeFi

En ce qui concerne la liquiditĂ©, la DeFi n’a pas de problĂšme de volume – au moment de la rĂ©daction de cet article, il y a actuellement plus de 250 milliards USD de liquiditĂ© dans l’écosystĂšme – elle a un problĂšme d’utilitĂ©.

Dans la finance traditionnelle ou sur un CEX, il existe, en gros, trois types d’acteurs du marchĂ© qui apportent de la liquiditĂ© au marchĂ©.

Participant au marchĂ© 1 : cherche Ă  acheter et Ă  dĂ©tenir un actif dans l’espoir que la valeur de l’actif achetĂ© augmentera avec le temps, et qu’il peut vendre Ă  profit.

Intervenant de marchĂ© 2 : cherche Ă  profiter du mouvement constant du prix d’un actif. Ils utilisent des outils financiers et profitent d’analyses fondamentales et quantitatives et d’études de marchĂ© pour dĂ©terminer le meilleur moment pour acheter et vendre.

Intervenant de marchĂ© 3 : n’est pas intĂ©ressĂ© par le mouvement des prix Ă  long terme d’un actif, mais par le volume des transactions. Ces acteurs du marchĂ© sont appelĂ©s teneurs de marchĂ© (parfois : fournisseurs de liquiditĂ©). Ils dĂ©tiennent d’énormes quantitĂ©s de liquiditĂ©s (actifs et liquiditĂ©s), qu’ils fournissent au marchĂ© en Ă©change d’une partie des frais de nĂ©gociation d’une bourse. La liquiditĂ© d’un market maker garantit tous les avantages mentionnĂ©s ci-dessus : des marchĂ©s rapides, fiables, stables et faciles Ă  utiliser – ils sont essentiels au bon fonctionnement des plus grandes bourses du monde. MĂȘme s’il n’y a pas de correspondance entre les autres participants au marchĂ©, le teneur de marchĂ© fera correspondre les ordres d’achat et de vente qui sont proches de la valeur du marchĂ© pour maintenir le marchĂ© en mouvement et l’écart entre les ordres d’achat serrĂ©.

La DeFi est différente.

Les DEX ne sont pas dĂ©tenus et exploitĂ©s par une entitĂ©, ils sont dĂ©centralisĂ©s. La dĂ©centralisation prĂ©sente de nombreux avantages, notamment l’élimination de la corruption humaine et la rĂ©duction du risque de contrepartie. Dans la DeFi, le protocole fera toujours ce pour quoi il est programmĂ© car il ne peut rien faire d’autre – cela est vĂ©rifiable par son code open-source.

Parce que les DEX sont dĂ©centralisĂ©s, ils n’ont pas de teneurs de marchĂ© (participant n°3) au sens traditionnel du terme. La tĂąche du teneur de marchĂ© sur un DEX est divisĂ©e entre de nombreuses personnes regroupant toutes leurs actifs dans un pool de liquiditĂ©s (LP) et un algorithme intĂ©grĂ© au protocole DEX appelĂ© Automated Market Maker (AMM) qui distribue la liquiditĂ©. Un AMM fournit des liquiditĂ©s pour chaque cĂŽtĂ© d’un ordre d’achat et de vente, garantissant que l’ordre d’un acteur du marchĂ© est exĂ©cutĂ© sans avoir besoin d’un autre acteur du marchĂ© pour correspondre au rĂ©sultat souhaitĂ©.

Bien que les AMM actuels puissent continuer à se négocier de maniÚre constante, ils constituent une utilisation incroyablement inefficace des liquidités.

La plupart des protocoles AMM sont des teneurs de marchĂ© Ă  fonction constante (CFMM), qui traitent chaque niveau de prix comme Ă©gal, mĂȘme si la nĂ©gociation se produit gĂ©nĂ©ralement dans une fenĂȘtre Ă©troite de niveaux de prix (voir le graphique 1 pour un scĂ©nario de marchĂ© sain).

Alors, comment un DEX maintient-il un trading constant ? Comment l’ordre d’un participant au marchĂ© est-il exĂ©cutĂ© lorsqu’aucun autre participant au marchĂ© n’a un rĂ©sultat souhaitĂ© correspondant ?


ModĂšle d’un MarchĂ© Ă  fonction constante.

Un CFMM ( Constant Function Market Maker ; faiseur de marchĂ© Ă  fonction constante) utilisant la formule de provision de liquiditĂ© la plus simple (et la plus populaire) (x ∗ y = const) ne fournit pas seulement de la liquiditĂ© autour de la valeur de marchĂ© ; il fournit une quantitĂ© Ă©gale de liquiditĂ© Ă  des niveaux de prix allant de 0 Ă  l’infini – minimisant la liquiditĂ© Ă  chaque niveau de prix (voir graphique 2). Cet Ă©tirement de la liquiditĂ© signifie que mĂȘme s’il y a beaucoup de liquiditĂ© bloquĂ©e dans un protocole, une seule transaction peut avoir un impact significatif sur le prix car le protocole recherche la liquiditĂ© (se dĂ©place Ă  travers la liquiditĂ© disponible par unitĂ© de prix) pour remplir la commande.

Le « glissement » est un phĂ©nomĂšne dans lequel un acteur du marchĂ© Ă©change ses actifs Ă  perte par rapport Ă  la valeur de marchĂ© d’origine en raison d’une liquiditĂ© insuffisante au prix initial (rĂ©sultat souhaitĂ©). Le glissement entraĂźne une forte volatilitĂ© des prix. Avec un modĂšle CFMM, un fournisseur de liquiditĂ© a besoin d’énormes liquiditĂ©s pour minimiser le moindre glissement.

L’utilisation inefficace des liquiditĂ©s, Ă  l’extrĂȘme, revient Ă  avoir trĂšs peu de liquiditĂ©s mĂȘme lorsqu’un fournisseur de liquiditĂ© ( ou LP, pour liquidity provider ) dĂ©tient un grand nombre d’actifs. Cela rend les marchĂ©s peu fiables et lents, avec des prix inexacts et trĂšs volatils – les marchĂ©s que la plupart voudraient Ă©viter ou quitter s’ils en avaient la possibilitĂ©.

Pour Ă©viter l’exode des DEX vers les CEX, la finance dĂ©centralisĂ©e doit crĂ©er des expĂ©riences comparables ou meilleures dans l’écosystĂšme, et avec elles viendront innovations et croissance.

Aller de l’avant dans DeFi

La DeFi a dĂ©jĂ  manifestĂ© un Ă©norme intĂ©rĂȘt pour un avenir dĂ©centralisĂ© – des centaines de milliards de dollars. La prochaine Ă©tape pour la DeFi est une modĂ©lisation plus sophistiquĂ©e des liquiditĂ©s et des options de nĂ©gociation.

La liquiditĂ© doit ĂȘtre concentrĂ©e dans une fenĂȘtre rĂ©aliste de niveaux de prix et pouvoir Ă©voluer selon les besoins lorsque la valeur marchande augmente ou diminue, comme ce serait le cas sur une grande bourse traditionnelle ou centralisĂ©e.

La concentration de la liquidité signifie que les DEX peuvent fournir des échanges constants et faciles à des prix proches de la valeur du marché sans répartir la liquidité sur un éventail infini de possibilités de prix.

UniSwap v3 a franchi la premiĂšre Ă©tape importante vers une liquiditĂ© concentrĂ©e sur les DEX. Les LP pour les paires de nĂ©gociation sur UniSwap V3 peuvent concentrer la liquiditĂ© dans des intervalles plus petits que (0,∞) appelĂ©s «positions», ce qui fournit une liquiditĂ© importante dans une fenĂȘtre dĂ©finie de niveaux de prix. Cependant, la liquiditĂ© d’une position ne suit pas les mouvements des prix des actifs. Si le prix d’un actif sort des limites fixĂ©es par une position, une nouvelle position doit ĂȘtre crĂ©Ă©e par le LP pour donner de la liquiditĂ© Ă  la nouvelle valeur de marchĂ©. Bien que de nombreuses positions puissent ĂȘtre crĂ©Ă©es Ă  la fois pour anticiper les mouvements de prix, toute la liquiditĂ© des positions « non actives » reste inutilisĂ©e.

Pour utiliser pleinement le potentiel de liquiditĂ©, les protocoles DEX doivent permettre Ă  la liquiditĂ© de se concentrer Ă  la fois autour d’une fenĂȘtre de prix Ă©troite et de suivre (et non anticiper) la valeur marchande Ă  mesure qu’elle augmente ou diminue. Garder la liquiditĂ© agile signifie que presque aucune liquiditĂ© n’est gaspillĂ©e en anticipant les niveaux de prix ou pire, dĂ©pensĂ©e en soutenant des niveaux de prix irrĂ©alistes.

LibĂ©rer des liquiditĂ©s Ă  partir de niveaux de prix irrĂ©alistes pour une seule paire de nĂ©gociation sur un DEX permet Ă©galement de la dĂ©penser pour soutenir de nouvelles paires de nĂ©gociation, Ă©largissant ainsi l’ensemble de l’écosystĂšme DeFi. Le rĂ©sultat final est une plus grande liquiditĂ© Ă  des prix que les gens sont prĂȘts Ă  nĂ©gocier et une croissance accĂ©lĂ©rĂ©e du marchĂ©.

En plus d’une meilleure modĂ©lisation des liquiditĂ©s, les DEX ont besoin de plus d’options de trading. Actuellement, la plupart des DEX n’offrent aucune option de trading sophistiquĂ©e au-delĂ  des carnets d’ordres ou d’un simple ordre de marchĂ© – qui, comme nous l’avons dĂ©crit ci-dessus, est exĂ©cutĂ© sur des AMM avec une faible liquiditĂ© Ă  travers les niveaux de prix, ce qui peut entraĂźner des dĂ©rapages et des perturbations importants dans le trading.

Les ordres limitĂ©s, les stop loss, les options, les contrats Ă  terme, la possibilitĂ© de vendre des actifs Ă  dĂ©couvert et d’autres instruments financiers peuvent tous crĂ©er une liquiditĂ© inter-marchĂ©s, ajoutant ainsi plus de liquiditĂ©s au marchĂ© sans ajouter d’actifs sous-jacents supplĂ©mentaires. La crĂ©ation de nouveaux marchĂ©s via des instruments financiers prĂ©sente alors des opportunitĂ©s d’arbitrage qui, combinĂ©es Ă  la prĂ©cision supplĂ©mentaire de meilleurs outils de trading, conduisent Ă  une meilleure dĂ©couverte des prix, rapprochant les actifs de leur “vraie valeur marchande” et stabilisant le marchĂ©.

Les options de trading sophistiquĂ©es attirent Ă©galement des traders avancĂ©s qui ne nĂ©gocieraient gĂ©nĂ©ralement pas sans des outils rĂ©pondant Ă  leurs exigences de contrĂŽle des risques et Ă  leurs spĂ©cialisations en trading. Des options de trading solides et sophistiquĂ©es peuvent ouvrir les marchĂ©s DeFi aux crypto-commerçants professionnels, aux grandes sociĂ©tĂ©s d’investissement en crypto, aux fonds de capital-risque, aux offices gĂ©rant des fortunes et Ă  bien d’autres institutions et individus qui apporteront d’énormes quantitĂ©s de liquiditĂ©s avec eux.

Les CEX comme Binance offrent des options de trading sophistiquĂ©es – bien qu’avec une fiabilitĂ© parfois discutable – et cela explique en partie l’écart de liquiditĂ© entre les CEX et les DEX. Proposer plus d’options de trading dans la DeFi est une opportunitĂ© de courtiser plus de liquiditĂ©s auprĂšs des professionnels et des institutions de trading tout en crĂ©ant simultanĂ©ment de nouveaux marchĂ©s qui peuvent augmenter la liquiditĂ© dans DeFi. Si la liquiditĂ© supplĂ©mentaire est utilisĂ©e correctement, elle peut aider Ă  positionner les DeFi et les DEX comme de vĂ©ritables challengers de la finance centralisĂ©e.

La bonne nouvelle est que la communautĂ© DeFi dispose de l’infrastructure et des modĂšles mathĂ©matiques pour obtenir une modĂ©lisation rĂ©aliste de la liquiditĂ© et des outils de trading avancĂ©s avec la prochaine gĂ©nĂ©ration de DEX. Dans le livre blanc, vous pouvez lire la solution de Maladex pour une modĂ©lisation rĂ©aliste de la liquiditĂ© et de nouvelles options de trading pour les DEX.

Conclusion

Nous ne pouvons pas ĂȘtre satisfaits des grandes quantitĂ©s de liquiditĂ©s qui affluent dans la DeFi – nous devons les utiliser. Il n’y a aucune raison de croire que la liquiditĂ© restera dans la DeFi si elle ne peut pas ĂȘtre Ă©changĂ©e rapidement, facilement et de maniĂšre fiable. Les cryptomonnaies continueront d’ĂȘtre nĂ©gociĂ©s principalement sur les CEX jusqu’à ce que l’expĂ©rience de nĂ©gociation sur les DEX soit au moins comparable. La rĂ©volution DeFi ne dĂ©pend pas seulement de la liquiditĂ©, elle dĂ©pend de la liquiditĂ© Ă  un prix que les gens veulent nĂ©gocier.

Source : Liquidity Makes Trading Possible, Efficient Liquidity Makes Trading Easy | by Maladex Team | Apr, 2022 | Medium
Publié sur : La liquidité rend le trading possible, une liquidité efficace rend le trading facile. - Cardanologie

1 Like

Salut, merci pour ces explications j’ai appris pas mal de chose que je connnaissai pas.

ShowBox Tutuapp Mobdro